Berline compacte, la C4 est à Citroën ce qu’est la Golf à Volkswagen ou la Mégane à Renault. Après une première génération commercialisée de 2004 à 2010, elle est renouvelée en 2010.

Succédant à la Xsara, la Citroën C4 I se pare d’un style extérieur original et décalé par rapport à ses concurrentes telles que la Renault Mégane 2, la VW Golf 6, l’Opel Astra H ou encore la Ford Focus 2. Une originalité qui se prolonge dans l’habitacle où la compacte dispose d’un volant à moyeu fixe et un bloc central d’instrumentation à affichage digital qui n’est pas sans rappeler l’univers des monospaces. Si le tachymètre est positionné au centre de la planche de bord, le compte tours, lui, est placé derrière le volant, dans l’axe du conducteur.

Partageant sa plateforme avec celle de la Peugeot 307, la C4, première du nom, mise davantage sur l’efficacité que le confort, tout comme sa rivale de chez Peugeot.

Côté carrosserie, elle est disponible en berline 5 portes et en coupé 3 portes.

Au chapitre de la technologie, la C4 peut s’équiper d’un système d’alerte de franchissement involontaire de ligne, baptisé AFIL. Grâce à ce dispositif, Citroën remporte le prix de l’innovation 2004 au Salon de Genève.

En plus de l’AFIL, la compacte propose, également en option, des phares adaptatifs, un détecteur de sous-gonflage des pneus et un parfumeur d’ambiance.

Pour ce qui est de l’équipement de série, il comprend l’ordinateur de bord, régulateur / limiteur de vitesse et les rétroviseurs électriques.

La deuxième phase de la Citroën C4 I est introduite en 2008. Elle adopte quelques nouveaux éléments de carrosserie tels qu’un bouclier inédit et un capot plus bombé. L’habitacle bénéficie de nouveaux garnissages et le compte tours est désormais placé au centre du tableau de bord.

En outre, l’offre moteur essence s’étoffe avec le lancement des blocs VTi (Variable Valve Lift and Timing injection) et THP (Turbo High Pressure), conjointement développés avec BMW.

La carrière commerciale de la C4 I se termine en 2010, date à laquelle la marque aux chevrons lance la C4 II.

Produite à Mulhouse, elle est en concurrence avec des modèles tels que la Renault Mégane 3, Peugeot 308 et VW Golf 6.

Cette deuxième mouture abandonne l’audace stylistique de sa devancière pour renter dans le rang. Son allure sculptée et ses proportions équilibrées s’inspirent clairement des productions d’outre-rhin, Golf en tête.

La présentation de l’intérieur se veut classique mais soignée avec un épais revêtement moussé sur la partie haute de la planche de bord. Le volant à moyeu fixe est, quant à lui, abandonné suite aux remontées négatives des clients de la C4 première génération.

L’agrandissement des dimensions profite à l’habitabilité et au volume du coffre (408 litres).

Cette fois-ci, le coupé n’est pas reconduit mais il est indirectement remplacé par la DS4, positionnée par la marque en tant que produit premium.

Par ailleurs, la Citroën C4 Picasso constitue la version monospace de la compacte C4 2.

Pour réussir vous-même l’entretien et la maintenance de votre C4, consultez la RTA de votre modèle parmi la collection de Revues Techniques ETAI. Structurée en chapitres distincts et illustrée de schémas de démonstration, la RTA est le guide de référence en matière d’aide à l’entretien automobile.



Les avis client RTA